Two Wings International School

« L’intégration des matières est avant tout une pratique qui ne s’apprend ni ne s’enseigne, mais qui se vit. C’est une mentalité à développer, une attitude à adopter. Cette pratique doit être un choix conscient de ce qu’elle contient de constructif ; elle doit aussi être volontaire car elle oblige l’enseignant à s’interroger sur sa conception de l’éducation, de l’apprentissage et du type de relation à établir et à vivre avec les élèves. »

1. OBJECTIFS DU PROGRAMME

La langue orale restera l’axe majeur des activités. A Two Wings International School, l’enfant passera sa journée en immersion partielle en français et en immersion partielle en anglais. Le français restera prédominant et s’inspirera dans son approche des programmes français tout en conservant son influence du Cambridge Early Age Curriculum afin de faciliter aux apprenants une meilleure transition vers le Cambridge Primary Program.

  • Il permettra à chaque enfant de participer à des échanges verbaux en classe et comprendra des activités linguistiques en situation réelle de communication.
  • Il accompagnera les jeunes enfants dans leur premier apprentissage du langage : le langage en situation (c’est-à-dire articuler directement avec l’action ou l’événement en cours).
  • Cela créera autant de situations d’échange verbal que possible pour chaque enfant.
  • Cela inclura des activités linguistiques dans l’expérience (verbaliser les actions) et augmentera les interactions.
  • Ils apprendront à utiliser le langage pour évoquer des événements en leur absence : événements présents, passés, futurs et imaginaires.
  • Rappelez-vous verbalement les activités qui viennent de se dérouler en classe
  • Trouvez votre chemin dans le temps et utilisez les marques verbales de la temporalité.
  • L’enfant doit d’abord apprendre à utiliser les marques d’énonciation qui lui permettent de se situer dans le présent au moment où il parle et, de part et d’autre, le passé et le futur. Ces marques sont soit des mots ou des expressions utiles (maintenant, aujourd’hui, le mois dernier, plus tard, après-demain, la semaine prochaine, etc.).
  • Marques temporelles liées à l’usage d’un langage évocateur : travail assidu de la part de l’enseignant. Il (elle) se donne une origine temporelle faisant référence au temps objectif des calendriers, que cette origine soit vague (dans le passé) ou précise (9 septembre, date de la rentrée scolaire), des événements familiaux marquants (anniversaires) , la rentrée scolaire, les fêtes scolaires, date de la société civile et, plus tard, de la culture (ce qui implique l’histoire).
  • Du souvenir d’événements passés au récit d’histoires : découvrir les cultures orales.
  • Se situer dans l’espace et décrire des objets ordonnés. Il convient alors de l’aider à s’approprier :
  • Les marques d’énonciation structurant l’espace de celui qui parle : ici, là, près de moi, loin de moi, à droite, à gauche, en haut, en bas, devant moi, derrière moi.
  • Événements lexicaux exprimant des mouvements ou des situations orientées (s’éloigner, s’approcher, venir, s’éloigner, partir, arriver, monter, descendre).
  • Quelques exemples de noms et de verbes ayant des valeurs spéciales spécifiques :
    1. Le plafond
    2. Étage
    3. La grotte
    4. L’escalier
    5. Le grenier,
    6. Pour monter
    7. Descendre
    8. Avancer
    9. Pour revenir en arrière
    10. Le ciel

Ils découvrent les principales fonctions sociales de l’écriture :

  • Ici, il est important qu’on réalise des affiches : (photocopier les couvertures des livres, des journaux, des boissons, des lieux importants comme l’école, les quartiers, la bibliothèque, le milieu familial, etc.)
  • Maîtrisez l’anglais écrit :
  • Ex : on demande à l’enfant de dicter au professeur un texte à écrire. L’enfant prend conscience que ses propos ont été fixés par l’écriture.
  • L’adulte lui demande de terminer une phrase ; il intervient en lui disant ce qui peut et ce qui ne peut pas être écrit.>

CAS DES ÉTUDIANTS DONT L’ANGLAIS N’EST PAS LEUR LANGUE MATERNELLE.

Les situations dans lesquelles l’une des deux langues est socialement dévalorisée sont très souvent pénalisantes pour l’enfant. Nous jouons un rôle d’équilibre et montrons que, si l’anglais est la langue utilisée, cela ne signifie pas que parler une autre langue dans le cadre familial soit un signe de relégation culturelle. Avec les enfants, il n’est pas nécessaire de mettre en place un enseignement de type « Anglais langue étrangère ».

Évaluation et identification des difficultés

  • Il est basé sur une observation quotidienne. L’enseignant tient un journal de bord. Les évaluations des apprentissages mis en œuvre complètent ce dispositif.
  • • La Grille d’observation ou test de langage concerne les étapes caractéristiques du développement du langage de l’enfant (3e maternelle)
  • Premier contact avec une langue étrangère. Aspects de ce programme privilégié en maternelle :
  • Éducation de l’oreille aux réalités phonologiques et accentuelles : reconnaître et reproduire le rythme, les phonèmes et les intonations.
  • Premier contact avec une langue étrangère.
  • Aspects de ce programme privilégié en maternelle :
  • Éducation de l’oreille aux réalités phonologiques et accentuelles : reconnaître et reproduire le rythme, les phonèmes et les intonations.

Activités :

  • Mémoriser des déclarations, des chansons et des comptines
  • Imitation de différents rythmes en accompagnant les phrases entendues ou reproduites au tambourin,
  • Jeux sur les sons de la langue
  • L’acquisition des premiers énoncés et de quelques éléments de la culture concernée,
  • Parler de lui et de son environnement,
  • Entretenir des relations sociales simples
  • Participer à la vie de classe.

En parallèle :

  • Il découvre certaines réalités de la vie d’enfants du même âge dans les pays anglophones (plus précisément en Angleterre et en Amérique) et en relation avec d’autres réalités du programme.
  • Familiarisation avec la diversité des cultures et des langues (anniversaires, fêtes scolaires).

COMPÉTENCES À ACQUÉRIR À LA FIN DE L’ÉCOLE MATERNELLE.

  • LAGANGE AU CŒUR DE L’APPRENTISSAGE Compétences en communication Être capable de
  • Répondre aux demandes des adultes en vous faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 ou 4 ans),
  • Prendre l’initiative d’un échange et l’amener au-delà de la première réponse,
  • Participer à un échange collectif en acceptant d’écouter l’autre, en attendant son tour de parole et en restant dans le sens de l’échange.

Compétence concernant le langage ou l’action qui l’accompagne :

  • Comprendre les consignes ordinaires du cours,
  • Dites ce que vous faites ou ce que fait un ami (dans une activité, un atelier, etc.)
  • Prêtez votre voix à une marionnette

Compétences linguistiques évocatrices :

  • Rappelez-vous en vous faisant comprendre un événement qui a été vécu collectivement (sortie scolaire, activité, incident, etc.)
  • Comprendre une histoire adaptée à leur âge et la démonstration en reformulant le récit de l’histoire avec leurs mots propres,
  • Identifier les personnages d’une histoire, les caractéristiquer physiquement et moralement, les dessiner,
  • Raconter une histoire déjà connue à partir de la succession d’illustrations,
  • Inventez une nouvelle dans laquelle les acteurs seront correctement posés, ou il y aura au moins un événement et une clôture
  • Dites ou chantez au moins dix chansons et poèmes chaque année.

Compétences en langue écrite :

  • Savoir à quoi sert un panneau urbain, une affiche, un journal, un livre, un cahier, un écran d’ordinateur, etc. (c’est-à-dire donner des exemples des textes que l’on peut trouver sur l’un d’eux).

Familiarisation avec la langue écrite et la littérature.

  • Dicter un texte individuellement à un adulte en contrôlant la vitesse du flux et en demandant des rappels, pour modifier ses énoncés,
  • Dans une dictée collective destinée aux adultes, restaurer la structure syntaxique d’une phrase agrammaticale ; proposer une amélioration de la cohésion du texte (pronominalisation, lien entre deux phrases, restauration de l’homogénéité temporelle,)
  • Raphrasez dans vos propres mots un passage lu par le professeur
  • Discutez de belles expériences humaines, d’un texte lu ou raconté par le professeur,
  • Raconter brièvement l’histoire de quelques personnages de fiction rencontrés dans des albums ou dans des histoires découvertes en classe.

Découverte des réalités sonores du langage.

  • Rythmiser un texte en chantant les syllabes orales,
  • Reconnaître la même syllabe dans plusieurs énoncés
  • Produire une assonance ou une rime.

Activité graphique et rédactionnelle.

  • Écrivez un prénom en majuscules et en lettres cursives,
  • Reproduire un graphique simple en expliquant comment procéder,
  • En fin de maternelle, recopiez une ligne de texte en écriture cursive en tenant correctement l’instrument, en plaçant la feuille sur l’axe du bas et en respectant le sens des traits.

Découverte du principe alphabétique

  • Dès la fin de la première année de maternelle (3 à 4 ans), reconnaissez votre prénom écrit en majuscules,
  • Être capable de dire où se situent les mots successifs dans une phrase écrite par l’adulte,
  • Connaître les noms des lettres de l’alphabet,
  • Suggérez l’écriture alphabétique d’un mot simple en empruntant des fragments de mots affichés en classe.
  • Vivre ensemble

L’enfant sera capable de :

  • Jouer son rôle dans une activité en adoptant un comportement individuel qui prend en compte les relations et les contraintes de la vie collective,
  • Identifier et connaître les rôles et fonctions des différents adultes de l’école,
  • Respectez les règles de vie commune (respect d’autrui, du matériel, règles de politesse, etc.) et appliquez dans votre comportement envers vos camarades certains principes de vie collective (écoute, entraide, initiative, etc.).

Agir et s’exprimer avec son corps

Parce qu’elles sont complémentaires, l’enfant doit expérimenter chacune de ces activités chaque année dans des modules d’activités différentes, sur plusieurs séances (5 à 6 maximum)

Ex :

Lundi

Courir, sauter, lancer de différentes manières (activités sportives)

Mardi

Adaptez vos mouvements aux différents types d’environnement

Mercredi

Activités de conduite, vélo, scooters

Jeudi

Réaliser des activités à visée artistique, esthétique ou expressive (tournées de danse et jeux)

Vendredi

Courir, sauter, lancer de différentes manières (activités sportives)

Réaliser une action mesurable

Être capable de :
  • Courir, sauter, lancer de différentes manières, par exemple : courir vite, sauter loin avec ou sans élan),
  • Courir, sauter, lancer dans des espaces avec des équipements variés (par exemple, lancer différents objets loin)
  • Courez, sautez, lancez pour battre votre record (en temps, en distance).
Mise en œuvre : Activités sportives :

Compétences en fin de maternelle :

  • Courir vite en ligne droite pendant 4 à 5 secondes
  • Lancez un objet lesté loin, sans quitter la zone d’impulsion
  • Sauter plus loin ou aussi haut que possible avec ou sans élan
Mise en œuvre : Activités sportives :

Compétences en fin de maternelle :

  • Courir vite en ligne droite pendant 4 à 5 secondes
  • Lancez un objet lesté loin, sans quitter la zone d’impulsion
  • Sauter plus loin ou aussi haut que possible avec ou sans élan

Adaptez vos mouvements à différents types d’environnements

Être capable de :
  • Se déplacer selon des formes d’action inhabituelles, rouler, se balancer, se déplacer à quatre pattes, se retourner, marcher comme un crapaud, comme un canard, avec de l’ail, se dandiner, etc.)
  • Se déplacer (marcher, courir) dans des environnements étrangers et incertains (la cour, le sable, monter, descendre, grimper, etc.)
  • Se déplacer dans ou sur des environnements instables (pneus, blocs, pierres, sable, etc.).
Mise en œuvre

Vers des activités gymnastiques

Salle (cour) aménagée avec gros matériel, obstacles, on peut se déplacer de différentes manières

Activités d’orientation

  • Environnement proche et familier
  • Environnement semi-naturel et proche (promenade en forêt, en forêt…)

Activité aquatique

  • Piscine (pour les élèves de 3e année lorsque cela est possible)
  • Activités roulantes et coulissantes : module et parois aménagées.
  • Activités d’escalade : module et murs équipés.
  • Activités équestres : cheval de bois

Compétences en fin de maternelle.

Pouvoir :

Déplacez-vous d’un point à un autre de différentes manières (rouler, glisser, traverser, sauter, etc.) en prenant des risques mesurés et en essayant d’arriver sur vos pieds.

Coopérer et s’opposer à un adversaire individuellement ou collectivement

Pouvoir :

S’opposer individuellement à un adversaire dans un jeu de lutte (tirer, pousser, saisir, tomber avec, immobiliser, etc.)

Coopérer avec des partenaires et opposer collectivement un ou plusieurs adversaires dans un jeu collectif : transport, lancer (objets, balles), courir pour attraper, pour s’échapper, etc.

Mise en œuvre :

Jeux à double opposition (lutte) – avec des adultes

Jeux d’équipe (y compris les jeux traditionnels avec ou sans ballon) : courses-poursuites, jeux de transport d’objets, activités de lancer de ballons sur des cibles, des buts et à différentes distances – avec les enfants.

Avec les enfants de 4 et 5 ans : ces mêmes jeux et activités se déroulent dans des espaces délimités, avec des rôles différents à jouer.

en_USEnglish